I
Scrivi, scrivi;
se soffri, adopera il tuo dolore:
prendilo in mano, toccalo,
maneggialo come un mattone,
un martello, un chiodo,
una corda, una lama;
un utensile, insomma.
Se sei pazzo, come certamente sei,
usa la tua pazzia: i fantasmi
che affollano la tua strada
usali come piume per farne materassi;
o come lenzuoli pregiati
per notti d’amore;
o come bandiere di sterminati
reggimenti di bersaglieri.

II
Usa le allucinazioni: un
ectoplasma serve ad illuminare
un cerchio del tavolo di legno
quanto basta per scrivere una cosa egregia -
usa le elettriche fulgurazioni
di una mente malata
cuoci il tuo cibo sul fuoco del tuo cuore
insaporiscilo della tua anima piagata
l’insalata, il tuo vino
rosso come sangue, o bianco
come la linfa d’una pianta tagliata e moribonda.

III
Usa la tua morte: la gentilezza
grafica gotica dei tuoi vermi,
le pause elette del nulla
che scandiscono le tue parole
rantolanti e cerimoniose;
usa il sudario, usa i candelabri,
e delle litanie puoi fare
un bordone alla melodia - improbabile -
delle sfere.

IV
Usa il tuo inferno totale:
scalda i moncherini del tuo nulla;
gela i tuoi ardori genitali;
con l’unghia scrivi sul tuo nulla:
a capo.

Giorgio Manganelli
{source du poème, le blog de Luca Billi}
USA-Israel: Cartoon August 1 @Telegraph of Christian Adams

USA-Israel: Cartoon August 1 @Telegraph of Christian Adams

We Shall Overcome … some day …

Quotidiennement d’actualité dans ce monde qui en même temps qu’il se rétrécit monte les uns contre les autres, que ce soit au niveau national comme au niveau international.
Et évidemment, évidemment, l’injustice étatique née des horreurs perpétrées en Europe au 20è siècle qui se perpétue dans le 21è sans l’ombre d’un espoir de sortie… but who knows … maybe some day …

MaB

La main du bourreau finit toujours par pourrir

Grande main qui pèse sur nous
grande main qui nous aplatit contre terre
grande main qui nous brise les ailes
grande main de plomb chaud
grande main de fer rouge

grands ongles qui nous scient les os
grands ongles qui nous ouvrent les yeux
comme des huîtres
grands ongles qui nous cousent les lèvres
grands ongles d’étain rouillé
grands ongles d’émail brûlé

mais viendront les panaris
panaris
panaris

la grande main qui nous cloue au sol
finira par pourrir
les jointures éclateront comme des verres de cristal
les ongles tomberont

la grande main pourrira
et nous pourrons nous lever pour aller ailleurs.

Roland Giguère in L’Âge de la parole, 1965, p. 17

Source: Les Indignés du Québec

Très beau texte qui vient à point en écho à l’actualité…
MaB

Le pape François en prière contre le mur de séparation Palestine - Israël

Le pape François en prière contre le mur de séparation Palestine - Israël

Lao Tseu revisité

Lao Tseu revisité

D’après Radio Net algérienne, le musée du Bardo lance une collecte de photos sur la ville d’Alger.

" Une collecte auprès du public de photographies anciennes et de témoignages renseignant sur les paysages d’Alger, ses habitants et leur mode vie a été lancée par le musée national du Bardo, a indiqué mercredi à Alger la directrice du musée.

Intitulée “Constituons notre grand album d’Alger”, cette opération vise à collecter et répertorier le patrimoine immatériel de la ville d’Alger, selon Fatima Azzoug.”

(…)

"Les donateurs pourront déposer leurs photos et leurs enregistrements directement au musée du Bardo, y faire des copies ou contacter les organisateurs à grandalbumdalger@gmail.com ou sur la page Facebook de l’opération: Grand Album d’Alger.”

D’après Radio Net algérienne, le musée du Bardo lance une collecte de photos sur la ville d’Alger.

" Une collecte auprès du public de photographies anciennes et de témoignages renseignant sur les paysages d’Alger, ses habitants et leur mode vie a été lancée par le musée national du Bardo, a indiqué mercredi à Alger la directrice du musée.

Intitulée “Constituons notre grand album d’Alger”, cette opération vise à collecter et répertorier le patrimoine immatériel de la ville d’Alger, selon Fatima Azzoug.”

(…)

"Les donateurs pourront déposer leurs photos et leurs enregistrements directement au musée du Bardo, y faire des copies ou contacter les organisateurs à grandalbumdalger@gmail.com ou sur la page Facebook de l’opération: Grand Album d’Alger.”